Angkor – George BERNARD

Temples khmers d’Angkor vat

Un séjour intense, un choc esthétique et émotionnel qui restera à jamais graver…

 » […] ce sont les hautes figures d’Angkor en 1966 qui m’ont révélé le mieux (de l’intérieur) l’identité fondamentale de l’homme avec l’Infini qui le transcende et l’accomplit. Ce furent des moments miraculeux qu’il est impossible d’oublier » (écrits de George BERNARD)

Prolongez la découverte avec les sublimes photos d’Alex Stephen TEUSCHER qui a su capter les relations entre la végétation et les sculptures monumentales.

Publicités